mardi 15 janvier 2013

Mass Effect

Histoire : Nous sommes en 2183, 35 ans après que l'humanité ait découvert sur Mars les ruines d'une ancienne civilisation : les Prothéens. Cette découverte fit connaître un bond spectaculaire dans les voyages spéciaux notamment grâce à l'effet de masse et l'élément zéro qui permettent de dépasser la vitesse de la lumière.
Rapidement, l'humanité découvrit un relais cosmodésique qui lui permit de traverser une distance inimaginable dans la Voie Lactée à la découverte de nouveaux secteurs et d'autant plus de systèmes solaires.
Ils firent la connaissance, non sans heurts, de races extraterrestres et se firent une place au sein de la communauté avec notamment une ambassade à la Citadelle, gigantesque station spatiale laissée par les Prothéens et où sont prises les décisions importantes de tout l'espace concilient.
Vous incarnez Shepard, commandant sur un vaisseau expérimental de l'alliance humaine : le Normandy ! Le vol d'essai s'effectue en direction d'Eden Prime, une colonie humaine. Mais ce vol cache autre chose : une balise prothéenne a été découverte sur la planète et vous devez la récupérer au plus vite.
Arrivé sur la planète, vous constatez avec désolation que d'autres sont arrivés avant vous et convoitent également la balise. Rapidement vous identifiez les envahisseurs : les Geth, créatures entièrement synthétiques ayant échappées il y a des années à leurs créateurs les Quariens. Mais jusqu'à présent ils ne s'étaient jamais aventurés hors de leur monde natal. Qu'est-ce qui a bien pu les amener ici et que comptent-ils faire de cette balise ?

Personnages (par ordre d'apparition) :

Dans Mass Effect nous avons le choix d'incarner soit une femme "Jane", soit un homme "John" préétablis ... mais aussi un personnage avec un prénom et un faciès customisés.
Shepard est donc commandant servant sur le Normandy et héros du jeu. Vous déciderez de son passé (Stellaire, Terrien ou Colon ainsi que Impitoyable, Rescapé ou Héros de Guerre) et de sa nature (Soldat, Adepte, Ingénieur, Sentinelle, Porte-Etendard ou Franc-Tireur) mais son avenir débute sur Eden Prime et se poursuivra à travers toute la Voie Lactée !

Servant sur le Normandy, il est directement sous les ordres de Shepard et part avec lui sur Eden Prime.
Keidan est une Sentinelle, à savoir un mix entre un Adepte et un Ingénieur. Il possède donc des pouvoirs télékinésiques/biotiques ainsi que des capacités technologiques.

Basé sur Eden Prime, le bataillon d'Ashley est anéantis par l'invasion des Geth. Shepard et Kaidan arrivent juste à temps pour lui prêter mains fortes contre ses poursuivants. Après en avoir fini sur Eden Prime, c'est naturellement qu'elle rejoindra l'équipage du Normandy.
Ashely est de classe soldat et peut donc être entraînée au maniement de toutes les armes.

Saren est un turien et spectre de son état (agent du Conseil au-dessus des lois). Il est celui qui mène les Geth sur Eden Prime et cause la destruction de la balise. Clairement renégat et hostile depuis fort longtemps à l'espèce humaine, Shepard n'aura de cesse de le poursuivre en prouvant d'abord sa culpabilité et en le pourchassant ensuite pour l'empêcher d'atteindre son funeste objectif.

Wrex est un Krogan, race qui a permit de gagner la victoire contre les Rachni mais qui ont connus une phase de colonisation agressive qui leur a valu d'être affligé par le génophage (un virus qui réduit considérablement le nombre de naissance krogan et qui les mènera à l'extinction à terme).
Comme tout krogan, Wrex est un mercenaire. Néanmoins il se ralliera à Shepard pour combattre Saren.
Il est Porte-Etendard, il a donc des capacités militaires et biotiques et est accessoirement mon personnage préféré pour son caractère et son humour noir grinçant.

Tout comme Saren, Garrus est un Turien. Mais la comparaison s'arrête là. Garrus n'est pas un spectre mais fait partie du SSC (le Service de Sécurité de la Citadelle, leur police). Lorsque l'ambassade humaine accuse Saren d'avoir envahis Eden Prime, c'est Garrus qui est chargé de l'enquête. Néanmoins on ne lui laisse pas assez de temps pour mener son enquête à bien. Trop frustré par les règles du SSC, il rejoint Shepard avec plaisir pour traquer Saren.
Garrus est un Franc-Tireur et possède donc des capacités militaires et technologiques.

Tali est une Quarien, la race créatrice des Geth et qui n'ont pu les contenir. A cause de cela, les quariens ont mauvaises réputations. Tali ayant des informations importantes au sujet de Saren se retrouve piégée lorsqu'elle pense les revendre au Courtier de l'ombre. Heureusement, Shepard et son équipe est également intéressé par ces infos et la sauve. Tali rejoindra l'équipage presque immédiatement.
Tali est une technicienne pure mais sait tout de même manier le fusil à pompe outre le pistolet de base.

Tali est une Asari, une espèce hermaphrodite et capable de se reproduire avec n'importe quel individu d'une autre espèce. En dehors de cela, Liara est la fille de Benezia, une Asari au service de Saren. C'est donc pour cette raison que Shepard et son commando partent à sa rencontre pour en apprendre plus.
Liara est une adepte et possède donc la gamme complète des pouvoirs biotiques.

Graphismes : Mass Effect n'est pas le genre de jeu à tout miser sur les graphismes au détriment de la durée de vie comme pourrait l'être un Gears of War. Même s'ils ne sont pas à la pointe, les graphismes sont franchement bons pour ce genre de jeu. Néanmoins gros bémol tout de même qui concerne essentiellement les versions consoles. Si on n'installe pas le jeu sur le disque dur de la console, on aura droit régulièrement à des textures apparaissant par à coup et même des ralentissements par endroits. Toutefois, comme je l'ai laissé sous-entendre, l'installation sur disque dur réduit grandement (mais pas totalement) ce désagrément.
D'autre part j'ai dis au début que les graphismes n'étaient pas à la pointe, ça dépend de quoi on parle à vrai dire. Concernant les visages des personnages on notera un grand soucis du détail tout de même. Alors que concernant les décors, la qualité sera très inégale. En même temps que peut-on attendre de planètes désertiques hormis des reliefs tout à fait banal ?
Néanmoins le jeu reste très agréable à l'oeil.

Bande Sonore : Le seul défaut de cette bande sonore, comme pour beaucoup de jeu, est que la musique est parfois trop forte comparé à la voix des personnages. Donc petit passage par le menu options et c'est réglé. En dehors de ça pas grand chose à dire. Une bande audio bien adaptée et galvanisante par moment. L'O.S.T. se laisse même écouter ;)

Gameplay : En fonction de la classe que vous prendrez, le gameplay changera quelque peu. En effet un soldat vous conviera à une partie orientée TPS essentiellement alors qu'un biotique ou un ingénieur vous forcera à jouer un peu autrement.
Autrement on a le classique "vise et tire" avec parfois quelques accrocs, comme une dépression qui vous bloque inexplicablement ou un tout petit relief, inférieur à une marche d'escalier que votre personnage ne pourra pas monter non-plus. Quelque peu bizarre. On notera aussi la grande stupidité des I.A. aussi bien ennemies qu'alliées. Par exemple un geth ennemi ne trouvera rien de mieux qu'ériger un bouclier d'énergie ... et de ne pas s'abriter derrière. Ou alors c'est vos alliés qui s'évertuent à tirer sur un ennemi alors qu'il se trouve derrière une colonne et qui tirent donc sans aucun effet sur cette pauvre colonne.

En dehors de ces défauts on a affaire à un système assez bien pensé puisque nous pouvons geler le jeu pour changer d'arme, activer un pouvoir (et prendre tout son temps pour viser l'ennemi correctement) et que ce soit pour votre personnage ou forcer l'un de vos coéquipiers à en utiliser un. Par exemple quand ils n'ont pas la jugeote d'activer le rechargement de leur bouclier alors qu'il est H.S. -_-
On peut également, par une simple pression sur la croix directionnelle, donner un ordre à vos coéquipiers. Se rendre à la zone pointée, rester en arrière, rallier ou leur demander de passer à l'attaque ... dans la théorie cela semble alléchant mais en réalité ça n'a pas toujours l'effet espéré ... lorsqu'ils écoutent ce qu'on leur dit. Combien de fois je me suis retrouvé avec les deux boulets sur le dos à peine 10 secondes après leur avoir dit de rester en arrière ? -_-
Malgré ces défauts plus qu'évidents, on arrive tout de même à nos fins sans trop de difficultés.

Durée de Vie : Alors là, autant le dire : elle est phénoménale ! Ma première partie m'a pris un peu plus de 46 heures, puis 29 pour la seconde, et j'ai déjà commencé une troisième partie.
Malgré les défauts évidents qu'il présente et n'hésite pas à exposer comme une fille de peu de vertue, le jeu possède de très gros atouts ! Son univers est extrêmement riche et rien n'a été laissé au hasard. Du système de munitions à la description de chaque planète en passant par les description des différents cultures, religions et stratégie militaire des espèces extra-terrestres on a droit à un tout très cohérent et plus que mûrement réfléchis.
Bien sûr on pourrait se contenter de ne faire que les missions principales mais ce serait une grossière erreur à mon goût car la richesse du jeu réside dans ses missions secondaires qui nous fait visiter différentes planètes de différents systèmes solaires des différents secteurs spatiaux de la Voie Lactée.
Ensuite le jeu possède un système de dialogue dynamique qui offre la plupart du temps trois choix de réponses : conciliant, neutre et pragmatique (ou rentre-dedans comme je le surnomme). Même si le cours du jeu n'est pas fondamentalement changé, plusieurs de ses aspects le seront à coup sûr. Comme laisser en vie tel criminel ou choisir de tuer un personnage alors que l'on peut régler les choses pacifiquement.
Et si on a le malheur d'être du genre à obtenir tous les succès, vous comprendrez bien vite que 3 parties grand minimum sont nécessaires à l'obtention de leur intégralité.

Avis général : Malgré ses évidents défauts, Mass Effect premier du nom reste un excellent jeu et une très bonne surprise. Réussir à établir un univers aussi riche dès le premier opus, c'est assez remarquable.
De par cette richesse on pourrait le comparer un peu à Star Wars. Okay, la franchise a une diversité bien plus importante au niveau des espèces mais pour un jeu vidéo c'est déjà bien ce que Bioware a établis.
De plus il y a largement de quoi poursuivre l'aventure en dehors de la quête principale. Les missions secondaires sont multiples et souvent à tiroirs, vous proposant de les poursuivre sur différentes planètes. De plus certaines s'enclenchent au début du jeu et se poursuivent tout durant. Je parle bien sûr des gisements de métaux lourds, légers, d'élements rares ou encore de gaz à prospecter sans oublier les emblèmes turiens ou encore les écrits matriarcaux et j'en passe. Non, Mass Effect est incontestablement un "must have" !

les Extensions
Pinnacle Station : Ce DLC vous emmène sur une station spatiale servant de terrain d'entraînement. En ce lieu, un turien proclame haut et fort qu'aucun humain ne pourrait égaler voire dépasser son score. Voici donc que Shepard décide de relever le défi.
Ce qu'il faut savoir c'est que ce DLC se résume à des arènes où des vagues successives de bots viendront se faire dézinguer la tête par Shepard et ... personne d'autre. Et oui ce DLC tranche littéralement avec le style de jeu habituel de Mass Effect. Non seulement nous n'avons aucun coéquipiers mais en plus je doute que Mass Effect soit vraiment fait pour de telles séances de shoot. De plus le scénario semble complètement inexistant et le petit intérêt que l'on pourrait y trouver c'est la présence de trois nouveaux succès ... autant dire qu'ils sont plutôt chers ... et que je n'ai pas pris ce DLC.

Turbulences à 900 000 pieds / Bring Down the Sky : Des esclavagistes butariens décident de faire chuter un astéroïde sur une gigantesque colonie humaine. Shepard y est dépêché pour éviter ce désastre.
Un scénario toute fois assez banal mais qui nous offre la possibilité de rencontrer cette fameuse race des butariens qui n'a jusque là était qu'évoqué dans le jeu. Ce qui représente déjà un certains attrait.
Entre cette espèce et le lieu que l'on explore, rien de bien neuf à l'horizon. Pas de nouvelles armes, mods ou armures. Limite décevant mais le DLc représente tout de même une bonne heure de jeu en plus ... pour 6€ c'est à peu près convenable. Hormis cela un scénario certes banal mais pas déplaisant pour autant. De plus le principal méchant de l'histoire devrait être revu dans le 2 ou le 3 en fonction de ce qu'on a décidé pour lui et ses otages :)